Un voyage photographique parmi les travailleurs méconnus d’Éthiopie

Vues: 13
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 54 Second

En 1950, Irving Penn, l’un des géants de la photographie du XXe siècle, commence à prendre des photos à Paris, Londres et New York pour ce qui sera connu sous le nom de série « Small Trades ». Le projet consistait en des portraits de personnes dans les vêtements qu’elles portaient pour le travail.

J’ai découvert Penn quand j’avais besoin d’une orientation sur le genre de photographe que je voulais être. Ses portraits ont une riche gamme de tons, du blanc le plus blanc aux gris en passant par le noir le plus noir. Il utilisait un éclairage naturel, et il venait généralement d’une seule direction, donnant aux photos une qualité dramatique.

L’approche de Penn a servi d’inspiration pour mes portraits de travailleurs à Addis-Abeba et à Jimma, en Éthiopie. J’ai passé une grande partie de mon enfance à Addis-Abeba, la capitale, puis j’ai déménagé à Chicago à l’âge de 13 ans ; en 2019, je suis retourné à Addis-Abeba pour commencer ce projet. J’ai trouvé des gens à photographier – des travailleurs professionnels et qualifiés, des vendeurs ambulants, des colporteurs, des crieurs – et leur ai demandé de venir dans mon studio de fortune tels qu’ils étaient. Au début, ils étaient très sceptiques, comme en témoignent leurs regards curieux. Comme Penn, je voulais séparer mes sujets des éléments distrayants, alors je les ai placés devant un fond blanc.

Penn a passé plus de deux décennies à perfectionner ses photos. J’espère faire de même. A l’heure où Instagram nous inonde d’images, étudier les classiques m’aide à rester concentré. Le dévouement de Penn à son travail m’inspire à perfectionner mes portraits au lieu de me sentir dépassé par la prochaine tendance photographique cool.

Pour l’instant, je suis ravi de partager ces images avec vous. Alors que le monde a enfin réalisé l’importance des travailleurs essentiels, il n’y a jamais eu de meilleur moment pour penser et célébrer les personnes présentées ici – dont beaucoup font un travail sous-estimé et négligé.

Redeat Wondemu est un photographe américano-éthiopien né en Érythrée.

#voyage #photographique #parmi #les #travailleurs #méconnus #dÉthiopie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *