‘Silverview’, par John le Carré critique de livre

Vues: 11
0 0
Temps de lecture:47 Second

Il est normal que « Silverview » arrive le même mois que le dernier film de James Bond 007, « No Time to Die ». Dans les films de Bond, le public obtient une représentation de dessin animé de l’espionnage, avec des triomphes évidents. Un livre de Le Carré, en revanche, est si riche – au-delà des intrigues complexes et parfaitement conçues et de l’écriture rapide – parce que ses espions, bien qu’enchevêtrés ou du moins au bord des grands moments des affaires mondiales, sont engagés dans une approche plus nuancée. appel, avec des résultats qui peuvent même ne pas être clairs pour eux-mêmes. Ils sont souvent les victimes assiégées de la politique de bureau – à un faux pas d’être mis au pâturage. Ils ont tendance à être des cocus, des solitaires, des marginaux et d’autres types non-bondiens – se méfiant les uns des autres presque autant qu’ils le sont des ennemis de la Couronne.

#Silverview #par #John #Carré #critique #livre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *