Saint Vincent cherche de l’eau et des fonds alors que le volcan continue à éclater

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 55 Second

Des dizaines de personnes ont fait la queue mardi pour de l’eau ou pour récupérer de l’argent envoyé par des amis et des membres de leur famille à l’étranger. Parmi ceux qui se tenaient dans une foule se trouvait le policier à la retraite Paul Smart.

«Le volcan nous a attrapés avec nos pantalons baissés, et c’est très dévastateur», a-t-il déclaré. «Pas d’eau, beaucoup de poussière dans notre maison. Nous remercions Dieu d’être en vie, mais nous avons besoin de plus d’aide en ce moment.

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a déclaré lors d’une conférence de presse sur la station locale NBC Radio que Saint-Vincent aurait besoin de centaines de millions de dollars pour se remettre de l’éruption, mais n’a donné aucun détail.

Il a ajouté qu’aucune victime n’avait été signalée depuis la première grande explosion du volcan tôt vendredi. «Nous devons essayer de garder ce record», a-t-il déclaré. Gonsalves a déclaré que certaines personnes ont refusé de quitter les communautés les plus proches du volcan et les ont exhortées à évacuer.

La chute des cendres et les écoulements pyroclastiques ont détruit les cultures et contaminé les réservoirs d’eau. Garth Saunders, ministre de l’autorité de l’eau et des égouts de l’île, notant que certaines communautés n’ont pas encore reçu d’eau.

«La côte (est) au vent est notre plus grand défi aujourd’hui», a-t-il déclaré lors de la conférence de presse sur les efforts de déploiement de camions-citernes. «Ce que nous fournissons est un montant limité. Nous allons manquer à un moment donné.

Le Premier ministre a déclaré que les habitants de certains abris avaient besoin de nourriture et d’eau, et il a remercié les pays voisins pour les expéditions d’articles, notamment des lits bébé, des masques respiratoires, des bouteilles d’eau et des réservoirs. En outre, la Banque mondiale a décaissé 20 millions de dollars au gouvernement de Saint-Vincent dans le cadre d’un programme de financement des catastrophes sans intérêt.

Adam Billing, un policier à la retraite qui vivait et s’occupait de ses cultures sur des terres près du volcan, a déclaré qu’il possédait plus de 3 acres de plantains, de tannias, d’ignames et d’une variété de fruits et estime qu’il a perdu plus de 9000 dollars de récoltes.

«Tout ce qui (signifie) la subsistance a disparu. Tout », a déclaré Billing, qui a été évacué. «Nous devons examiner les deux prochains mois car ce ne sera pas une solution miracle de la part du gouvernement.»

Le volcan, qui avait connu une éruption à basse altitude depuis décembre, a connu la première de plusieurs explosions majeures vendredi matin, et les volcanologues affirment que l’activité pourrait se poursuivre pendant des semaines.

Une autre explosion a été signalée mardi matin, envoyant un autre panache massif de cendres dans l’air. Elle est survenue le jour de l’anniversaire de l’éruption de 1979, la dernière produite par le volcan jusqu’à vendredi matin. Une éruption précédente en 1902 a tué quelque 1 600 personnes.

«C’est toujours un volcan assez dangereux», a déclaré Richard Robertson du Centre de recherche sismique de l’Université des Antilles. «Cela peut encore causer de graves dommages.»

Coto a rapporté de San Juan, Porto Rico. Le vidéaste Orvil Samuel d’Associated Press a contribué à ce rapport.

Copyright 2021 The Associated Press. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué sans autorisation.

#Saint #Vincent #cherche #leau #des #fonds #alors #volcan #continue #éclater

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *