Napoléon Bonaparte, jardinier ? Oui, dit un nouveau livre, le dictateur a trouvé du réconfort dans le monde naturel

Vues: 18
0 0
Temps de lecture:49 Second

Dans son livre, Scurr retrace l’ascension et la chute de Napoléon sans un regard sur ses batailles, ses manœuvres politiques et ses maîtresses (il y en a eu au moins 21). Au lieu de cela, nous apprenons le potager que le jeune Bonaparte a gardé à l’école, son attention ultérieure aux espaces verts lors de la rénovation urbaine en Égypte, en Italie et en France, son plaisir pour les promenades réfléchissantes dans les bois et son penchant pour l’aménagement paysager néoclassique. Les lignes droites, note Scurr, ainsi que « la précision et l’ordre étaient au cœur de son esthétique ». En revanche, la première épouse de Napoléon, Joséphine, a insisté sur un environnement naturel, semblable à un parc – le style anglais – pour Malmaison, leur résidence privée. En tant qu’impératrice, elle collectionnait de manière obsessionnelle des plantes et des animaux du monde entier et était apparemment la première personne à élever des cygnes noirs en captivité.

#Napoléon #Bonaparte #jardinier #Oui #dit #nouveau #livre #dictateur #trouvé #réconfort #dans #monde #naturel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *