Même les meilleures prévisions climatiques sont ombragées par les nuages

Vues: 19
0 0
Temps de lecture:37 Second

Pourtant, de nombreux aspects du climat restent incertains, et certains sont assez déroutants. L’un d’eux est la sensibilité climatique, définie comme l’augmentation de la température moyenne mondiale qui devrait résulter d’une certaine augmentation (souvent considérée comme un doublement) de la concentration atmosphérique de dioxyde de carbone. En 1979, le météorologue du MIT Jules Charney a estimé pour la première fois que cela se situait entre 1,5 et 4,5 degrés Celsius. Au cours des 42 années qui ont suivi, remarquablement, les scientifiques n’ont pas appris grand-chose de plus sur cette quantité, alors même que les ordinateurs qu’ils utilisent pour modéliser le climat et la météo sont devenus un billion de fois plus puissants.

#Même #les #meilleures #prévisions #climatiques #sont #ombragées #par #les #nuages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *