Les Mets et Knicks ont des records de victoires, et les Yankees n’en ont pas

Vues: 7
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 55 Second

Les New-Yorkais vraiment honorables, comme moi, sont fans des Mets. C’est un chemin plus difficile, comme vous le savez, en particulier lorsqu’il est associé à un soutien pour les Knicks. C’est jouer au fandom comme il était censé être joué: douloureusement. C’est juste cette exaspération de 11 mois et demi, avec un bref répit à la fin de l’automne après que les Mets aient (presque toujours) manqué les séries éliminatoires et que les Knicks se préparent juste à sortir et à les éviter.

Mais cette année, quelque chose de bizarre se passe. Les Mets sont… plutôt bons? Et encore plus étrange, les Knicks aussi? Ce sont les Mets et ce sont les Knicks, donc les deux équipes finiront presque certainement par environ 40 matchs sous .500, un exploit difficile pour les Knicks à ce stade, mais je suis convaincu qu’ils pourraient réussir. Pour le moment, les voilà: les Mets en première place (!) Et les Knicks en compétition éliminatoire.

C’est un scénario assez rare qu’il vaut la peine de se demander à quelle fréquence cela se produit. Combien de fois les Mets et les Knicks ont-ils gagné plus de matchs qu’ils n’en ont perdu? Cela est-il déjà arrivé?

La réponse courte est que oui. En fait, cela arrive relativement souvent, étant donné la rareté des équipes qui jouent en même temps. Depuis que les Mets ont commencé à jouer en 1962, il y a eu 603 jours pendant lesquels les Knicks et les Mets sont au-dessus de 0,500 (y compris les jours entre les matchs de la même saison). Et dans les rares occasions où cela se produit, cela se produit généralement maintenant. (Les années indiquées en gras sont celles au cours desquelles l’une ou l’autre des équipes a remporté un championnat.)

Il y a un modèle évident ici. Il est beaucoup plus courant que les Knicks et les Mets soient tous les deux au-dessus de 0,500 en même temps lorsqu’une équipe ou l’autre participe aux séries éliminatoires. Cette équipe est généralement les Knicks, grâce à la norme de participation-trophée de la NBA pour avoir fait les séries éliminatoires. Donc, dans 26 des 60 années qui se sont écoulées depuis que les Mets ont joué pour la première fois, il y a eu au moins un jour où les équipes avaient toutes les deux dépassé.

L’année où cela s’est produit le plus était 1999. C’est parce que la saison NBA n’a commencé qu’en février, à cause d’un conflit de travail. La saison régulière a donc été repoussée plus tard, chevauchant davantage le calendrier des Mets. En fait, les deux équipes étaient bonnes, les Knicks se qualifiant pour la finale (pour perdre contre les terrifiants San Antonio Spurs) et les Mets à deux matches de la Série mondiale.

Cependant, le succès croisé des équipes ne coïncide pas toujours avec les séries éliminatoires. Depuis 1962, il y a eu 705 jours pendant lesquels aucune des deux équipes n’était en séries éliminatoires et les deux équipes jouaient encore. De ceux occasions, les deux équipes étaient au-dessus de .500 sur 264 jours, environ 37 pour cent du temps. Étonnamment, étant donné la vanité de cet article entier, c’est environ quatre fois plus souvent que lorsque les deux équipes étaient en dessous de .500 – en partie parce que cela se produit généralement au début de la saison des Mets, avant le début de la descente.

Ce moment particulier, cependant, est inhabituel pour une autre raison. Les Yankees, comme vous le savez, espérons-le, sont terribles. Depuis 1962, il y a eu 59 jours pendant lesquels 1) Les trois équipes jouent toujours, 2) Ni les Knicks ni les Mets ne sont en séries éliminatoires, 3) Les Mets et les Knicks ont plus de .500 et 4) les Yankees ne sont pas t. Un dixième de ces jours s’est produit la semaine dernière.

En d’autres termes, c’est un moment particulièrement glorieux pour être un noble fan des sports new-yorkais. Le soleil a percé les nuages; le printemps est sur nous. Nous savons tous ce qui se passe ensuite. Les Mets coulent et les Yankees se lancent dans une course de 60 matchs lorsqu’ils découvrent que la clôture du champ gauche du Yankee Stadium peut être subtilement déplacée à 40 pieds pour la moitié inférieure de toute manche pour le prix modique de 8 milliards de dollars par mois.

Avant que cela n’arrive, nous profitons de ce moment. Et nous apprécions ce fait particulier sur le baseball: les Mets ont participé aux World Series plus récemment que les Yankees.

#Les #Mets #Knicks #ont #des #records #victoires #les #Yankees #nen #ont #pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *