Les investisseurs d’Amazon paniquent. Les magasins ne sont pas la réponse.

Vues: 11
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 6 Second

Le timing ne pouvait pas être pire. Le mois dernier, Bezos a démissionné de son poste de PDG, il y a donc une incertitude sur la façon dont son successeur, Andy Jassy, ​​pourra maintenir l’élan de l’entreprise. Et les choses ne démarrent pas du bon pied. Au cours de son dernier trimestre, la société a déclaré que la croissance des revenus pour le trimestre de septembre serait de 10 à 16 %, nettement inférieure à celle des trimestres précédents. Les chiffres financiers ont révélé des défis croissants dans ses deux principales activités : le commerce électronique et les services de cloud computing. La direction a prédit que le grand ralentissement des ventes en ligne durerait un certain temps après le boom pandémique de l’année dernière. Et pour Amazon Web Services, un cadre a admis que l’unité subissait une pression sur les prix, comme en témoigne la baisse de près de 3 % de points de pourcentage d’une année sur l’autre de sa marge bénéficiaire d’exploitation pour l’entreprise. Il n’est pas étonnant que les investisseurs se sentent anxieux. Une autre tentative d’incursion dans le commerce de détail ne va pas atténuer cela. Peut-être vaudrait-il mieux qu’Amazon se concentre sur ses activités principales ou sur une véritable innovation plutôt que sur une autre distraction.

#Les #investisseurs #dAmazon #paniquent #Les #magasins #sont #pas #réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *