Les établissements de soins de longue durée revendiquent l’immunité pandémique dans les cas où les résidents n’avaient pas de coronavirus

Vues: 13
0 0
Temps de lecture:45 Second

Quirindongo avait vécu à l’étranger pendant des décennies alors qu’elle suivait son mari à travers le monde pour son travail chez IBM. Après sa mort en Floride, sa santé a décliné. À Charlotte, où sa famille l’a déplacée pour se rapprocher de son fils, elle était censée recevoir des médicaments pour réduire l’accumulation de liquide dans ses poumons ainsi que de l’hydromorphone, un opiacé, pour soulager la douleur et traiter une respiration difficile ou laborieuse. Mais le procès de sa famille a déclaré qu’elle n’avait pas reçu ces médicaments dans les heures précédant sa mort. Elle a beaucoup souffert, paniqué et attirant l’attention des autres résidents avec ses gémissements, alors que ses enfants restaient assis impuissants, appelant à l’aide du personnel et d’une infirmière de l’hospice extérieur au milieu de la nuit, selon la plainte.

#Les #établissements #soins #longue #durée #revendiquent #limmunité #pandémique #dans #les #cas #où #les #résidents #navaient #pas #coronavirus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *