Le PDG de Tesla, Elon Musk, prédit la croissance de l’entreprise dans un tweet

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 28 Second

Un autre utilisateur a répondu: « J’adore la direction de cette flèche! » Ce à quoi Musk a répondu: « Probablement dans quelques mois. »

Ce tweet a depuis été supprimé, mais des captures d’écran ont été obtenues par le Washington Post.

Les fans de Tesla ont rapidement réagi, exhortant les autres utilisateurs de Twitter à supprimer les captures d’écran de ces tweets par crainte que la Securities and Exchange Commission des États-Unis ne s’en aperçoive. D’autres ont appelé les fans de Tesla à acheter plus d’actions.

Le régulateur fédéral a refusé de commenter. Un représentant de Tesla n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Les tweets de Musk ont ​​fait l’objet d’amusements, de poursuites d’investisseurs et d’une accusation de fraude en valeurs mobilières par la SEC.

En septembre 2018, l’agence accusé Musk avec une fraude en valeurs mobilières après avoir tweeté à ses 22 millions d’abonnés qu’il pouvait privatiser Tesla à 420 dollars par action et qu’il avait déjà le financement pour le faire – juste en attendant le vote des actionnaires. La SEC a allégué que la «série de tweets faux et trompeurs» a fait bondir le cours de l’action de Tesla de plus de 6% ce jour-là et a considérablement perturbé le marché. Musk et Tesla ont finalement atteint un règlement avec la SEC, chacun payant une pénalité de 20 millions de dollars.

Plus tôt ce mois-ci, l’investisseur de Tesla Chase Gharrity a intenté une action en justice pour les tweets «erratiques» de Musk qui, selon lui, ont influencé les marchés et coûté des milliards de dollars aux actionnaires, Reuters signalé. L’un des tweets mentionnés dans la plainte datait de mai 2020, lorsque Musk tweeté «Le cours de l’action Tesla est trop élevé à l’OMI» et le cours de l’action Tesla a chuté de 10%.

Et le dernier spiel Twitter de Musk survient juste un jour après que le Conseil national des relations du travail a appelé Tesla à demander à Musk de supprimer un tweet de 2018 décourageant la syndicalisation et de réembaucher un ancien employé que l’entreprise a licencié, confirmant une décision de justice administrative de 2019 qui déclarait que l’entreprise était engagée pratiques de travail déloyales.

Vendredi matin, le tweet était toujours en ligne. Il se lit comme suit: «Rien n’empêche l’équipe de Tesla de notre usine automobile de voter pour le syndicat. Pourrait le faire tmrw s’ils le voulaient. Mais pourquoi payer des cotisations syndicales et renoncer à des options d’achat d’actions pour rien? Notre bilan de sécurité est 2 fois meilleur que lorsque l’usine était UAW et tout le monde reçoit déjà des soins de santé. »

Les actions de Tesla ont légèrement baissé vendredi matin, se situant autour de 633 $, en baisse d’environ 1%. La société avec une capitalisation boursière de plus de 612,1 milliards de dollars devrait publier ses résultats trimestriels à la fin avril ou au début mai.

Faiz Siddiqui a contribué à ce rapport.



#PDG #Tesla #Elon #Musk #prédit #croissance #lentreprise #dans #tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *