Le Japon devrait réduire ses pertes olympiques, quoi qu’en dise le CIO

Vues: 16
0 0
Temps de lecture:40 Second

C’est pourquoi pratiquement les seuls dirigeants du gouvernement qui auront plus rien à voir avec le CIO sont des voyous tels que Vladimir Poutine et Xi Jinping, qui peuvent contraindre les travailleurs et dépenser sans limites pour le prestige. Au cours des 20 dernières années, d’autres hôtes potentiels se sont taris. Parmi ceux qui ont sagement dit non au CIO: Barcelone, Boston, Budapest, Davos, Hambourg, Cracovie, Munich, Oslo, Rome, Stockholm et Toronto. Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, qui a arraché des concessions clés au CIO pour les Jeux de 2028, a observé que la plupart des villes «ne diront plus jamais oui aux Jeux olympiques à moins de trouver le bon modèle». C’est là que la gourmandise des barons les a conduits.

#Japon #devrait #réduire #ses #pertes #olympiques #quoi #quen #dise #CIO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *