Le Français Sarkozy reconnu coupable de corruption et condamné à un an de prison

Vues: 18
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 32 Second

La décision fait suite à des années d’enquêtes parallèles contre l’ancien président, et d’autres sont en cours. Sarkozy, qui était président de 2007 à 2012, fera face à un autre procès plus tard ce mois-ci pour des accusations selon lesquelles son parti aurait falsifié des comptes lors de son échec de réélection en 2012.

Les accusations pour lesquelles Sarkozy a été condamné lundi étaient centrées sur le fait qu’il était derrière un accord avec un magistrat pour recevoir illégalement des informations sur une enquête liée à lui, en utilisant de faux noms et des lignes téléphoniques non officielles.

Selon l’accusation, Sarkozy et son avocat d’alors et ami de longue date Thierry Herzog ont tenté de soudoyer le magistrat, Gilbert Azibert, en lui offrant un poste de haut niveau en échange d’informations. L’incident s’est produit après le départ de Sarkozy.

L’enquête portait sur des allégations selon lesquelles Sarkozy et d’autres avaient accepté des contributions illégales de la chef d’entreprise Liliane Bettencourt, feu l’héritière du géant français des cosmétiques L’Oréal, avant la campagne présidentielle de 2007. Sarkozy a par la suite été innocenté de ces accusations de financement illégal.

Les avocats de Sarkozy ont également nié les accusations de corruption et de trafic d’influence l’année dernière, arguant que le magistrat n’ayant pas reçu le poste prétendument promis, cela prouvait l’innocence de l’ancien président.

Sarkozy a déclaré qu’il «n’avait jamais commis le moindre acte de corruption».

L’accusation a cependant fait valoir qu’il ne faisait aucun doute que le magistrat avait transmis des détails illégalement. Leur preuve était en grande partie basée sur des conversations sur écoute.

Azibert et Herzog ont également été reconnus coupables lundi et ont été condamnés à des peines similaires à celles de Sarkozy. Les deux ont fait appel, a rapporté le diffuseur public français.

Les procureurs avaient initialement exigé une peine de quatre ans pour Sarkozy, avec une condition qu’il purge au moins deux ans. Pour justifier leur demande, ils ont cité ce qu’ils ont qualifié de dommage que Sarkozy a infligé à la présidence française.

Dans sa décision, le tribunal a reconnu que Sarkozy avait «utilisé son statut d’ancien président français», rendant ses délits plus flagrants.

«La sévérité de la peine est absolument disproportionnée et révèle un harcèlement judiciaire», a écrit Christian Jacob, président du parti républicain de centre-droit, que Sarkozy dirigeait. Les partisans ont également demandé pourquoi Sarkozy avait été soumis à des écoutes téléphoniques après avoir quitté ses fonctions.

Les enquêteurs ont jugé ces mesures de surveillance nécessaires au milieu des questions croissantes à l’époque sur la façon dont Sarkozy a financé sa campagne de 2007. Sarkozy continue d’être accusé d’avoir reçu des paiements illégaux du régime du dictateur libyen d’alors Moammar Kadhafi avant la Élection de 2007.

Sarkozy est le deuxième ancien président français en une décennie à être condamné. Jacques Chirac, prédécesseur et premier mécène de Sarkozy, a obtenu une condamnation avec sursis en 2011 pour avoir confié des emplois inexistants à des alliés politiques pendant son mandat de maire de Paris.



#Français #Sarkozy #reconnu #coupable #corruption #condamné #prison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *