L’arme à feu, le navire et la plume: la guerre, les constitutions et la création du monde moderne par Linda Colley

Vues: 44
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 8 Second

Selon le récit de Colley, les guerres ont soumis les gouvernements à de nouvelles pressions, qu’ils aient gagné ou perdu. La Grande-Bretagne a peut-être gagné la guerre de Sept Ans, mais son besoin de revenus des colonies américaines a rapidement conduit à des cris de «pas d’imposition sans représentation». La France a perdu la majeure partie de son empire d’outre-mer, mais sa décision de s’allier avec les révolutionnaires américains a conduit à une crise fiscale et finalement à la Révolution française. À son tour, le langage retentissant de l’égalité et de la liberté dans la Déclaration française des droits de l’homme et du citoyen a conduit les Haïtiens à prendre ces idées au sérieux. La révolution de Toussaint L’Ouverture a été suivie de plusieurs constitutions éphémères mais innovantes. Et en Espagne, une tentative libérale de prévoir une représentation des sujets coloniaux, dans la constitution de Cadix de 1812, n’a pas réussi à revigorer l’empire et n’a duré que deux ans. Au fur et à mesure que les nations émergeaient dans le Nouveau Monde de l’empire espagnol en ruine, chacune adoptait des constitutions, parfois plusieurs en séquence, dans une lutte pour trouver la stabilité institutionnelle. Bref, la victoire ou la défaite à la guerre a conduit à un virage à la plume.

#Larme #feu #navire #plume #guerre #les #constitutions #création #monde #moderne #par #Linda #Colley

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *