La variante Mu est-elle plus dangereuse que Delta ?

Vues: 8
0 0
Temps de lecture:52 Second

Le virus contre l’hôte est une bataille constante. Le virus infecte un individu, qui déclenche ensuite une réaction immunitaire contre lui – d’abord des anticorps, suivis d’une immunité cellulaire, c’est-à-dire des « cellules T », puis une « mémoire immunitaire ». Des mutations aléatoires dans le virus lui donnent alors potentiellement la capacité de devenir moins sensible aux anticorps initiaux, le rendant plus apte à infecter des personnes qui avaient déjà été infectées. Une situation similaire est possible chez les personnes immunisées à l’aide d’un vaccin. Mais le système immunitaire évolue également et produit une panoplie d’anticorps qui lui permettent de reconnaître de nouveaux mutants ou variants. Les mutations qui permettent au virus d’échapper aux anticorps induits par le vaccin ont tendance à se produire dans les régions de la protéine « spike » à laquelle les anticorps se lient et arrêtent une infection. Le plus pertinent d’entre eux a été la mutation à la position dite 484 de la protéine de pointe, qui a été observée dans les variantes bêta, gamma, kappa, eta, iota et mu.

#variante #estelle #dangereuse #Delta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *