La fiction spéculative africaine obtient enfin son dû. Parlons des livres à rechercher.

Vues: 7
0 0
Temps de lecture:54 Second

L’écrivain zimbabwéen TL Huchu a été largement acclamé en tant qu’écrivain littéraire avant de se tourner vers la fantaisie avec sa dernière, «La bibliothèque des morts», qui suit une jeune femme qui peut parler aux morts alors qu’elle enquête sur la disparition d’un enfant dans la pègre magique de Glasgow tout en dessinant sur la magie zimbabwéenne. Une bonne introduction au large éventail de voix du continent est la série d’anthologies «AfroSF», qui rassemble quelques grands écrivains, comme Mandisi Nkomo de l’Afrique du Sud, Dilman Dila de l’Ouganda (qui est également actif en tant que cinéaste), Biram Mboob de la Gambie et Chinelo du Nigéria. Onwualu. Onwualu a été co-fondateur de Omenana, un magazine en ligne qui fait un travail incroyable en publiant la nouvelle génération d’écrivains africains. Et j’ai choisi l’année dernière «Le silence de la peau fanée» de l’auteur botswanais Tlotlo Tsamaase comme l’un de mes meilleurs livres, donc je ne vais pas insister sur ce point, mais j’ai hâte de voir où elle ira ensuite.

#fiction #spéculative #africaine #obtient #enfin #son #dû #Parlons #des #livres #rechercher

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *