La Chine propose des vaccins à tous les Olympiens pour les Jeux de Tokyo et de Pékin

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 57 Second

«Ces initiatives sont une autre étape importante dans la garantie de la sécurité des Jeux Olympiques et Paralympiques», a déclaré Bach aux membres du CIO lors d’une réunion virtuelle. «Ils sont notre démonstration de solidarité avec le peuple japonais pour lequel nous avons un si grand respect et que nous tenons en si haute estime.»

Alors que le Comité olympique chinois a proposé de rendre le vaccin disponible, Bach a déclaré que le CIO prendrait en charge les coûts associés pour vacciner les athlètes olympiques et paralympiques à destination de Tokyo et Pékin et paierait pour deux doses supplémentaires, «qui peuvent être mises à disposition pour le population du pays respectif en fonction de ses besoins. »

Le CIO a pris soin de ne pas critiquer son hôte olympique 2022, et l’annonce de jeudi pourrait constituer une sorte de rameau d’olivier mondial. La Chine, s’appuyant largement sur les vaccins développés par Sinovac et Sinopharm, a promis environ un demi-milliard de doses dans plus de 45 pays, selon l’Associated Press. Le coronavirus a commencé à circuler il y a plus d’un an dans la ville chinoise de Wuhan, dégénérant en une pandémie mondiale qui a bouleversé la vie dans le monde et provoqué le report des Jeux d’été de 2020.

L’offre chinoise pourrait être particulièrement bienvenue dans les pays en développement, où les vaccins ne sont pas encore facilement disponibles. Dans un déclaration, le CIO a déclaré que les détails étaient toujours en cours d’élaboration, mais l’objectif est de rendre les doses disponibles aux pays où le vaccin chinois a été approuvé par les autorités sanitaires du gouvernement local.

Les organisateurs olympiques ont déclaré que les athlètes ne seront pas tenus d’être vaccinés pour participer aux Jeux de Tokyo, mais ont encouragé tous les athlètes à se faire vacciner, si possible.

La situation est difficile pour de nombreuses instances dirigeantes olympiques. Certains ont commencé à vacciner leurs athlètes à destination de Tokyo, mais ceux qui opèrent indépendamment de leur gouvernement national, comme le Comité olympique et paralympique américain, n’ont pas nécessairement un accès précoce aux vaccins et ne veulent pas avoir l’air de sauter. devant d’autres citoyens ayant des besoins plus pressants.

Sarah Hirshland, la directrice générale de l’USOPC, a déclaré mercredi qu’elle espérait que les athlètes américains seraient tous vaccinés «bien avant» les Jeux de Tokyo commencer en juillet, mais elle a déclaré qu’il n’y avait aucun plan spécifique en place pour vacciner ces athlètes.

«Nous explorons une variété de scénarios différents», a-t-elle déclaré aux journalistes lors d’une conférence téléphonique. «Il est possible que les vaccins soient facilement et largement disponibles dans les communautés locales à travers le pays dès le mois de mai, si nous nous concentrons sur ce que le [Biden] l’administration nous le dit. Cela constitue certainement la voie logistique la plus simple pour les athlètes qui s’entraînent dans des collectivités partout au pays.

«Nous explorons également des opportunités pour aider à soutenir cette distribution afin de nous assurer que nous savons où sont les athlètes, où ils seront – il y a des occasions d’essais où nous aurons de grands groupes d’athlètes se rassembler», a-t-elle poursuivi. «Idéalement, les vaccins sont administrés bien avant cela. Mais nous examinons toutes les options car le paysage continue de changer régulièrement. »

Hirshland a déclaré que les responsables médicaux de l’USOPC réalisent qu’il existe une fenêtre limitée pour vacciner les athlètes américains. Attendre trop près des cérémonies d’ouverture du 23 juillet pourrait signifier que certains athlètes pourraient faire face à d’éventuels effets secondaires associés au tir.

Elle a déclaré que l’USOPC savait que tous les athlètes de l’équipe américaine ne chercheraient pas à se faire vacciner avant les Jeux de Tokyo, mais que l’organisation travaille sur des efforts d’éducation afin que tous les concurrents à destination de Tokyo puissent prendre une décision éclairée.

L’organisation a suivi de près les gros titres entourant Pékin Jeux olympiques. Les responsables olympiques américains ont déclaré avoir eu des discussions avec les dirigeants du Congrès et les membres de l’administration Biden, expliquant clairement leur position.

« Nous voulons reconnaître qu’il y a eu un battement de tambour constant de préoccupation concernant la situation des droits de l’homme à Pékin », a déclaré mercredi Susanne Lyons, présidente du conseil d’administration de l’USOPC, « ainsi que certains appels au boycott des athlètes. Bien que nous ne voudrions jamais minimiser ce qui se passe du point de vue des droits de l’homme en Chine, en tant qu’organisation basée sur des valeurs, nous soutenons l’inclusion, le respect et l’égalité pour tous, mais je tiens à déclarer … que nous ne soutenons pas le boycott des athlètes . Nous pensons que ces boycotts n’ont pas été efficaces dans le passé. »

#Chine #propose #des #vaccins #tous #les #Olympiens #pour #les #Jeux #Tokyo #Pékin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *