« Kirtan: Turiya Sings » d’Alice Coltrane

Vues: 5
0 0
Temps de lecture:53 Second

Dans les années qui ont suivi le départ d’Alice Coltrane de ce monde en 2007, un changement de paradigme s’est produit. Pendant une grande partie de sa vie, elle et sa musique se sont tenues dans l’ombre de son mari, le regretté John Coltrane, un titan du jazz et une figure presque sainte de la musique américaine du XXe siècle. À la suite de sa mort en 1967, elle a enregistré environ une douzaine d’albums – au piano, à la harpe, à l’orgue et à la tête de Pharoah Sanders, Joe Henderson, Ornette Coleman, Jack DeJohnette et même Carlos Santana – qui ont été négligés à l’époque de Libération. En 1978, la veuve Coltrane avait cessé de sortir de la musique sur des labels majeurs et pendant de nombreuses années, on a supposé qu’elle avait complètement cessé d’enregistrer de la musique, car elle avait créé son propre ashram niché à Agoura Hills, en Californie, et s’était retiré de la vue du public, devenir un gourou spirituel pour une petite communauté de compagnons de recherche.

#Kirtan #Turiya #Sings #dAlice #Coltrane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *