Facebook révèle une idée de bracelet pour la réalité augmentée

Vues: 13
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 6 Second

Imaginez ceci: votre assistant personnel vous demande si vous souhaitez lire votre podcast préféré, et un effleurement de vos doigts en l’air vous permet de cliquer sur Lecture. Ou, vous portez des lunettes AR qui affichent des images dans le monde réel et vous faites défiler vos messages texte dans les airs pendant que votre smartphone reste dans votre poche.

Ce sont les scénarios que Facebook a à l’esprit s’il devait un jour déployer un bracelet à détection musculaire.

«Nous développons des moyens naturels et intuitifs d’interagir avec des lunettes AR toujours disponibles, car nous pensons que cela transformera la façon dont nous nous connectons avec les gens proches et lointains», a déclaré Facebook dans un article de blog.

Mais pour lancer un tel produit, l’entreprise aurait également besoin d’accéder à un nouveau type de données: votre réflexion.

Facebook dit que le produit de bracelet reposerait sur une «interface neuronale» qui s’adapte à vous et à votre environnement.

Dans les vidéos de démonstration, le prototype ressemble à un iPod noir épais attaché autour du poignet. En théorie, les capteurs de l’appareil seraient capables de détecter les mouvements de la main que vous avez l’intention d’effectuer grâce à une technique d’enregistrement des signaux nerveux appelée électromyographie (EMG).

«Si vous envoyez un contrôle à votre muscle en disant:« Je veux bouger mon doigt », cela commence dans votre cerveau. Il descend dans votre colonne vertébrale à travers les motoneurones, et c’est un signal électrique. Vous devriez donc être en mesure de saisir ce signal électrique sur le muscle et de dire: «  Oh, d’accord. L’utilisateur veut bouger le doigt », déclare Nathalie Gayraud, chercheuse à Facebook Reality Labs, dans une vidéo.

Le déploiement de gadgets de détection nerveuse permettrait à Facebook de réinventer le «clic» de l’ordinateur. Ainsi, au lieu d’utiliser une souris ou d’appuyer sur votre téléphone, vous penseriez à déplacer un doigt pour déclencher une réaction en RA.

Il est trop tôt pour dire si l’appareil arrivera un jour sur le marché. Facebook dit que la recherche en est encore à ses débuts et que tout type de produit de consommation serait dans des années. Pourtant, ce n’est pas le premier à imaginer des lunettes futuristes mettant en valeur le monde réel avec des images numérisées.

La conversation autour des lunettes de réalité augmentée a frappé en grand lorsque Google a annoncé Google Glass, une paire de lunettes intelligentes de 1 500 $ qui a flopé auprès des consommateurs en 2014. Le conglomérat de recherche leur a donné un coup de jeune et les a re-commercialisés pour les entreprises. Snap a également essayé avec ses Spectacles pour Snapchat, une paire de lunettes élégantes à 150 $ équipées de caméras, d’audio et de microphones. Ceux-ci n’ont pas non plus réussi à conquérir le monde.

Facebook s’en prend à votre poignet parce que c’est là que les gens ont l’habitude de porter des vêtements. Les gens utilisent Fitbits depuis plus d’une décennie et Apple Watches depuis deux fois moins longtemps. Votre poignet est également proche de vos mains, que les gens utilisent généralement pour contrôler les appareils.

«Il est situé juste à côté des principaux instruments que vous utilisez pour interagir avec le monde – vos mains. Cette proximité nous permettrait d’intégrer les riches capacités de contrôle de vos mains dans la RA, permettant une interaction intuitive, puissante et satisfaisante », déclare Facebook.

La société dirigée par Mark Zuckerberg insiste sur le fait que la confidentialité des données est une préoccupation majeure, comme il se doit avec un appareil qui élève la personnalisation à un tout autre niveau. Facebook note que les informations seraient stockées localement sur l’appareil plutôt que envoyées dans le cloud. La seule information destinée à être collectée est l’intention pour vous de bouger la main, dit la société.

L’annonce intervient deux ans après que la société de médias sociaux a acheté CTRL-Labs, une start-up développant un bracelet capable de transformer les impulsions cérébrales en entrées informatiques. L’acquisition valait entre 500 millions de dollars et 1 milliard de dollars. L’entreprise a été absorbée par les Reality Labs de Facebook, également en charge des casques de réalité virtuelle Oculus.

Il a été démontré que le contrôle des appareils par la pensée fonctionne. BrainCo, par exemple, a développé un serre-tête avec des capteurs qui permet aux gens de déplacer des objets à distance en utilisant leur esprit. La société a ensuite développé des membres robotiques qui détectent et réagissent aux signaux musculaires.

L’actualité de la recherche fait partie d’un trio d’annonces liées à la poussée de 10 ans de Facebook dans les technologies immersives.

La semaine dernière, l’entreprise a déclaré qu’elle travaillait sur un « élégant”Paire de lunettes pour remplacer votre besoin d’ordinateur ou de smartphone. Sa prochaine révélation viendra plus tard cette année et a quelque chose à voir avec un portable toute la journée, une «robotique douce» et des gants haptiques, dit Facebook.

#Facebook #révèle #une #idée #bracelet #pour #réalité #augmentée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *