Dream Girl, par Laura Lippman critique de livre

Vues: 5
0 0
Temps de lecture:53 Second

Pendant des mois, Gerry sera emprisonné dans ce penthouse isolé et fouetté par le vent, ses seuls visiteurs constants Victoria et une infirmière de nuit terne nommée Aileen. Pendant ce temps, Gerry sera tourmenté par des lettres (qui disparaissent mystérieusement) et des appels téléphoniques nocturnes d’une femme qui prétend être l’héroïne réelle dont Gerry s’est approprié l’histoire pour son roman révolutionnaire, également appelé « Dream Girl ».  » (Cette intrigue fait du roman de Lippman le dernier des nombreux romans à suspense publiés cette année qui sont centrés sur un thème de plagiat. Je pense spécifiquement à « L’autre fille noire », « Le palais des noyés », « L’intrigue » et « A Lonely Man. » De toute évidence, il y a de l’anxiété dans l’air pour savoir qui peut raconter l’histoire de qui.) Chaque fois que le téléphone sonne, Aileen, l’infirmière de nuit, prétend ne pas l’entendre. Dans son état médicamenteux, Gerry peut à peine penser correctement. Imagine-t-il ce harcèlement? Est-ce qu’il est allumé au gaz? Pensez à « Misery » de Stephen King avec Zuckerman, euh, « Bound ».

#Dream #Girl #par #Laura #Lippman #critique #livre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *