Des journalistes hongrois demandent l’accès aux services COVID

Vues: 5
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 43 Second

«Les médecins et les infirmières ne sont pas autorisés à parler publiquement tandis que les membres de la presse ne sont pas autorisés à entrer dans les hôpitaux, nous ne sommes donc pas en mesure de rendre compte de ce qui s’y passe», lit-on dans la lettre.

Les médias – 28 en tout – ont exigé que les journalistes aient accès à des reportages sur les conditions dans les services COVID-19 et que le personnel médical, à qui un décret ministériel interdit de parler aux médias, soit autorisé à donner des interviews.

«Puisque les gens sont coupés de cette information … beaucoup minimisent encore les dangers de la pandémie et n’observent pas les mesures de protection qui conduisent à davantage de maladies et donc à une exacerbation de la pandémie», lit-on dans la lettre.

Viktoria Serdult, journaliste pour le point de vente en ligne HVG, l’un des signataires de la lettre, a déclaré à l’Associated Press que l’accès à ces informations «est un droit fondamental pour tous et peut également contribuer à sauver des vies».

«Ce n’est pas notre travail de créer la panique, mais le manque d’informations peut avoir de graves conséquences», a déclaré Serdult.

Une flambée dévastatrice de décès et d’hospitalisations liés au COVID-19 en Hongrie a mis ses hôpitaux en sous-effectif sous une pression sans précédent. En proportion de la population, plus de patients COVID-19 sont actuellement hospitalisés en Hongrie que dans n’importe lequel des 26 autres pays de l’Union européenne, à l’exception de la Bulgarie.

La flambée n’a montré aucun signe de diminution mercredi alors que le nombre de morts par jour a établi un nouveau record à 302. La Hongrie continue d’avoir le taux de mortalité hebdomadaire par habitant le plus élevé au monde, selon l’Université Johns Hopkins.

Les médias ont également demandé à être inclus, en personne ou numériquement, dans les points de presse virtuels du groupe de travail d’urgence de la Hongrie, qui, selon eux, sélectionne les questions envoyées à l’avance et n’offre aucune possibilité de clarification.

« Pour moi, il est déconcertant de savoir pourquoi ils n’ont pas introduit un système qui permettrait aux journalistes d’assister à ces événements en ligne », a déclaré Serdult.

En réponse à la lettre, le porte-parole du gouvernement Zoltan Kovacs a écrit sur Facebook que «nous devrions guérir (les patients) dans les hôpitaux au lieu d’utiliser des caméras», et a accusé les «portails de gauche» de diffuser de fausses nouvelles et de «discréditer le système de santé. « 

Alors même que les indicateurs de pandémie continuent de s’aggraver, la Hongrie a mené l’une des campagnes de vaccination les plus réussies d’Europe. Le nombre de personnes vaccinées a franchi mardi la barre des 2 millions, soit plus de 20% de la population.

Le ministre des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, a annoncé mercredi qu’un autre quart de million de doses du vaccin russe contre le Spoutnik V était arrivé dans la nuit à Budapest, la capitale.

La Hongrie a le taux de vaccination par habitant le plus élevé de l’Union européenne, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

Copyright 2021 The Associated Press. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué sans autorisation.

#Des #journalistes #hongrois #demandent #laccès #aux #services #COVID

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *