Des islamistes radicaux prennent en otage le personnel de sécurité pakistanais au milieu d’affrontements meurtriers

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 33 Second

Les tensions qui alimentent les manifestations, menées par le parti islamiste Tehrik-e-Labbaik Pakistan, mijotent depuis des mois après que le président français Emmanuel Macron a honoré un enseignant qui a été décapité l’année dernière en France après avoir montré à une classe les dessins animés représentant Muhammad. Pour de nombreux musulmans, les représentations du prophète sont blasphématoires et profondément insultantes.

Les commentaires de Macron ont suscité manifestations à travers le monde musulman l’année dernière. Au Pakistan, Tehrik-e-Labbaik a demandé aux autorités d’interdire l’importation de produits français et d’expulser l’ambassadeur de France. Les protestations du début de l’année n’ont été réprimées que lorsque les autorités pakistanaises ont accepté de prendre en compte les demandes du groupe, s’engageant à prendre une décision d’ici le 20 avril.

Alors que la date limite approchait, le ministère pakistanais de l’Intérieur a arrêté le chef du groupe, Saad Rizvi, citant des renseignements selon lesquels lui et ses partisans prévoyaient des attaques le 20 avril si l’ambassadeur de France n’était pas expulsé.

L’arrestation a déclenché une autre série de manifestations dans tout le pays, qui sont devenues violentes lorsque les manifestants ont bloqué les autoroutes menant dans et hors des grandes villes. Le Premier ministre Imran Khan a répondu en interdisant Tehrik-e-Labbaik et toute couverture télévisée des manifestations.

Mais les images de la violence se sont répandues sur les réseaux sociaux à travers des dizaines de vidéos, certaines montrant des personnes emportant les blessés. Les vidéos n’ont pas pu être vérifiées de manière indépendante par le Washington Post.

Jeudi, l’ambassade de France a conseillé à tous les ressortissants et entreprises français de quitter temporairement le Pakistan «en raison des graves menaces pesant sur les intérêts français», selon l’Agence France-Presse. rapport.

George a rapporté de Kaboul.

#Des #islamistes #radicaux #prennent #otage #personnel #sécurité #pakistanais #milieu #daffrontements #meurtriers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *