Des artistes locaux reviennent sur une année de bouleversements dans cette exposition de la Phillips Collection

Vues: 8
0 0
Temps de lecture:33 Second

La gamme est large, mais le thème de l’exposition a produit une quantité inhabituellement importante d’art figuratif et plus que quelques autoportraits. Certains de ces derniers représentent les artistes littéralement, bien que peut-être masqués, comme dans « I Am Not a Virus » de Nicolas F. Shi, une rebuffade contre le sectarisme anti-asiatique. D’autres s’illustrent par des mots et des gestes : Julia Bloom a utilisé une vieille machine à écrire pour enregistrer des récits de journal intime de 2020, seulement pour couvrir la majeure partie du texte avec des formes sombres et simples dessinées au fusain noir.

#Des #artistes #locaux #reviennent #sur #une #année #bouleversements #dans #cette #exposition #Phillips #Collection

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *