Critique du livre « What Strange Paradise » d’Omar El Akkad

Vues: 8
0 0
Temps de lecture:36 Second

Ce n’est pas un fantasme, cependant. Au-delà de ce cadeau initial de survie, El Akkad n’offre qu’une lueur d’espoir. Le gentil garçon syrien qui se réveille sur la plage est Amir, 9 ans. Avant de s’échouer sur le rivage, Amir et sa famille fuient leur village bombardé pour rejoindre Damas, où leurs propres compatriotes les accusent d’avoir fabriqué la violence. Amir apprend très tôt qu’être sans-abri doit être considéré à la fois comme pathétique et suspect. Et El Akkad dit douloureusement qu’en plus de tout ce qu’ils transportent, les réfugiés doivent également porter la responsabilité de leurs besoins, de leur nombre, de leur existence même. Ils vivent des vies d’attente interminable et de changements progressifs.

#Critique #livre #Strange #Paradise #dOmar #Akkad

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *