Critique du livre The Confidence Men, par Margalit Fox

Vues: 13
0 0
Temps de lecture:52 Second

Au fond, l’écriture n’est pas si différente du jeu de la confiance : c’est l’art d’utiliser des mots pour manipuler la pensée et les émotions des gens. Par exemple, à travers ces gribouillis sur la page, je vise à créer certaines impressions dans votre esprit. À ce stade, vous devriez m’imaginer comme un gars génial et facile à vivre, un compagnon de lecture plutôt qu’un critique pontifiant, quelqu’un qui en sait clairement beaucoup sur les livres mais aussi un gars qui n’en fait pas une grosse affaire. Pour induire cette perception, chaque phrase d’apparence naïve ici a été calculée, réexaminée et sans cesse peaufinée. Par exemple, la mention de Neil Gaiman cache un effort pour gagner une crédibilité médiatique, même minime, auprès de lecteurs plus jeunes. Même cette apparente digression avec son point légèrement intelligent – que l’écriture est une sorte de jeu d’escroquerie – sert d’espace de respiration, une légère pause avant la précipitation de mes deux derniers paragraphes. La prose d’un écrivain professionnel n’est jamais innocente ou naïve.

#Critique #livre #Confidence #Men #par #Margalit #Fox

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *