Critique du livre Somebody’s Daughter: A Memoir d’Ashley C. Ford

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:39 Second

Sa lutte interne la plus difficile est avec son père, qui a commis des crimes odieux : il a violé deux femmes. Son absence lui a causé de « grands sentiments », et ses crimes ont rendu ces sentiments encore plus grands, laissant Ford sans émotion et perdu. Quand sa grand-mère lui dit pourquoi son père a été en prison, Ford ne pleure pas ; au lieu de cela, elle se dit : « Contrôlez votre respiration, calmez votre cœur, mourez à l’intérieur, laissez-les seulement voir la vie. » Avec le temps, elle aussi voit la vie. C’est une histoire de rédemption : Ford trouve le courage de résoudre le mystère de son père, de se confronter à son passé et finalement de « se sentir comme la fille de quelqu’un ».

#Critique #livre #Somebodys #Daughter #Memoir #dAshley #Ford

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *