Critique: ‘Doña Rosita’ au GALA Hispanic Theatre embrasse trop bien l’ennui

Vues: 8
0 0
Temps de lecture:34 Second

Rosita (Mabel del Pozo), une habitante de Grenade, en Espagne, dans les années 1880, est patiente lorsque son fiancé (Ariel Texidó) déménage en Argentine. Il promet qu’ils vont bientôt se réunir et se marier, mais les décennies passent et elle reste dans la maison de sa tante (Luz Nicolás) et de son oncle (Texidó), qui l’ont élevée. Alors que Rosita attend le courrier, s’efforçant d’ignorer la temporalité, les fleurs soignées par son oncle au pouce vert symbolisent le temps et le vieillissement. Des seaux remplis de fleurs ponctuent souvent la scène alors que la production de GALA se déroule en espagnol, avec des surtitres en anglais.

#Critique #Doña #Rosita #GALA #Hispanic #Theatre #embrasse #trop #bien #lennui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *