Critique de livre de Doom: The Politics of Catastrophe par Niall Ferguson

Vues: 8
0 0
Temps de lecture:49 Second

Dans un joli tour d’hommage et d’appropriation, Ferguson se concentre sur trois métaphores de catastrophe à la mode en particulier, chacune inventée par un grand penseur moins connu. «Les cygnes noirs», un terme popularisé par le savant d’origine libanaise Nassim Taleb, sont des événements si rares que personne ne les prévoit. Les «rhinocéros gris», une espèce identifiée par le consultant Michele Wucker, sont de grands risques qui sont ignorés malgré leur évidence. Les «rois dragons», évoqués par «l’éconophysicien» suisse Didier Sornette, sont hors du commun par leur taille et leur caractère unique, mais aussi par leur capacité à laisser la destruction sociale sur leur passage. Tous ces modèles sont intéressants, nous dit Ferguson, mais aucun animal ne domine le perchoir. «L’histoire des catastrophes est l’histoire d’un zoo mal géré, rempli de rhinocéros gris, de cygnes noirs et de rois dragons», écrit-il, «ainsi que d’un grand nombre d’événements malheureux mais sans conséquence et d’une infinité de non-événements.»

#Critique #livre #Doom #Politics #Catastrophe #par #Niall #Ferguson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *