Comment les Verts allemands sont passés de marginaux à prétendants

Vues: 10
0 0
Temps de lecture:39 Second

Ce n’est pas impossible, d’autant plus que la chancelière Angela Merkel, 67 ans, se retire après 16 ans et que son bloc conservateur a glissé dans les sondages. La tradition allemande des gouvernements de coalition permet aux petits partis de gagner plus facilement le pouvoir. Lors des élections nationales il y a quatre ans, l’Union chrétienne-démocrate de Merkel et son plus petit allié bavarois, l’Union chrétienne-sociale, ont remporté un tiers des voix. Fin juillet, un sondage Forsa pour RTL/ntv montrait le bloc avec 26%, pas loin devant les Verts avec 21%. Les sociaux-démocrates de centre-gauche, partenaires de la coalition de Merkel, avaient environ 15% de soutien tandis que les démocrates libres favorables aux entreprises en avaient 13%.

#Comment #les #Verts #allemands #sont #passés #marginaux #prétendants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *