Comment les Verts allemands sont passés de la marge aux prétendants

Vues: 13
0 0
Temps de lecture:52 Second

De l’autre côté de la frontière française, les Verts n’ont pas encore choisi de candidat pour l’élection présidentielle de l’année prochaine. Le domaine comprend Yannick Jadot, député européen, le maire de Grenoble, Eric Piolle et l’économiste Sandrine Rousseau. Leur problème est que tous les partis en France parlent maintenant de climat et d’écologie, même les nationalistes de Marine Le Pen. Les Verts prétendent qu’ils sont les originaux tandis que d’autres sont des copies pâles, mais ils sont surclassés et le débat passe à d’autres questions, telles que la religion et l’économie. Pourtant, ils ont le potentiel de rallier une grande partie de la gauche. Au Royaume-Uni, le Parti vert n’a remporté que 2,7% des voix aux élections générales de 2019 et a conservé un seul siège à la Chambre des communes. Aux États-Unis, le Parti vert reste marginal et a été considéré par les républicains comme un allié involontaire dans les États swing, siphonnant potentiellement les votes des démocrates, selon le New York Times.

#Comment #les #Verts #allemands #sont #passés #marge #aux #prétendants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *