Au Myanmar, l’armée et la police déclarent la guerre aux médecins

Vues: 11
0 0
Temps de lecture:30 Second

Avant la prise de pouvoir militaire, il était difficile de persuader les médecins du gouvernement des villes de travailler dans des États comme Kachin, où des groupes ethniques armés ont longtemps combattu les Tatmadaw, selon le fondateur d’une clinique clandestine et d’une organisation de formation médicale là-bas. Depuis février, cependant, des médecins du gouvernement sont venus à Kachin pour prodiguer des soins et former d’autres personnes en médecine d’urgence, a déclaré le fondateur, qui s’est exprimé de manière anonyme pour éviter les représailles. Le groupe compte aujourd’hui entre 20 et 30 formateurs.

#Myanmar #larmée #police #déclarent #guerre #aux #médecins

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *